3 Exemples de Projets Entrepreneuriaux d’élèves de Primaire

21 juillet 2019

Dans cet article, nous avons voulu vous donner des exemples concrets de projets entrepreneuriaux qui ont été réfléchis puis menés à bien par des élèves de primaire. Mais avant de commencer, nous souhaitions faire le point avec vous sur la définition d’un projet entrepreneurial aux yeux d’E-kids puisqu’elle diffère de celle des projets de classe que vous savez gérer mieux que personne !

Avec le projet e-kids, vos élèves vont donc devoir mettre en œuvre un ensemble d’actions afin de répondre à un besoin. L’objectif est de leur faire prendre conscience qu’ils peuvent, s’ils en ont la volonté, agir sur leur environnement. La réponse à ce besoin passera par la production d’un bien, d’un service ou d’un événement pour lequel vos élèves devront faire appel à des compétences autres que celles habituellement mobilisées en classe.

Pour qu’un projet soit entrepreneurial, il doit apporter une solution originale à un problème. Afin d’apporter cette originalité, l’enseignant et ses élèves sont invités à innover. Les élèves exploreront de nouvelles façons de fabriquer, de produire, d’entretenir, de réparer, de communiquer, de créer etc.

Une autre valeur fondamentale du projet entrepreneurial est sa visée mobilisatrice puisque celui-ci va impliquer non-seulement la classe mais aussi l’école, les parents voire une plus grande communauté ! Cette envergure permet de faire le lien entre la classe et le monde extérieur afin d’avoir la plus grande portée possible.

En résumé, pour être considéré comme entrepreneurial, un projet doit être Mobilisateur, Innovateur et démontrer de l’Envergure. Curieux d’avoir quelques exemples de supers projets déjà réalisés ? En voici un petit aperçu !

Ecole Buffon à Grande-Synthe :

Classe de CM2

Problématique : Les élèves ont pu choisir eux même le problème qu’ils souhaitaient solutionner et ont opté pour le harcèlement scolaire

Projet : Réaliser une vidéo pour sensibiliser les autres élèves de l’école au harcèlement scolaire

Titre : « Te laisse pas faire ! »

Les élèves de cette classe de CM2 ont décidé de porter leur projet sur un sujet d’actualité qui commence, petit à petit, à faire du bruit : le harcèlement à l’école. Leur volonté était de sensibiliser l’ensemble des élèves de l’école à cette problématique à travers une vidéo de neuf minutes.  Comme de véritables cinéastes et avec l’aide d’un vidéaste, ils ont parcouru toutes les étapes nécessaires à la réalisation d’une vidéo, de la création du storyboard jusqu’au montage. L’enseignant, novice dans cet exercice, a également mobilisé le conseiller TICE (Technologies de l’Information et de la Communication pour l’Enseignement) de la circonscription.

Les difficultés rencontrées sont essentiellement apparues lors du montage puisque les élèves se sont rendu compte que la qualité sonore et visuelle n’était pas toujours à la hauteur de leur espérance. Ce qu’ils en retiennent ? Que l’étape de gestion du budget est elle aussi primordiale ! Mais ces soucis minimes n’ont que peu d’importance face à la fierté des élèves qui ont réussi à exprimer le message qu’ils souhaitaient à travers l’Art et dont la vidéo sera diffusée au sein de l’école.

Et cette vidéo, qu’est-ce qu’elle raconte ? Les élèves ont mis en scène l’histoire d’une jeune fille victime elle-même de harcèlement. A l’école, celle-ci se fait insulter et reçoit aussi des petits papiers avec des messages d’insulte en classe. Cela la poursuit jusque chez elle, via des SMS sur son téléphone portable. Les menaces se multiplient lorsqu’elle dit qu’elle finira par prévenir ses parents si cela ne s’arrête pas. De son côté, elle commence à penser que ses parents ont déjà bien d’autres problèmes à gérer que le sien. Elle renonce à leur parler de ce qu’elle vit. C’est finalement auprès d’un autre groupe d’élèves que la jeune fille trouvera du soutien puisqu’ils parviennent à la convaincre de la gravité de la situation et de la nécessité de parler à un adulte. Le dernier plan montre l’élève entrant dans le bureau de la directrice, enfin prête à briser le silence.

 

Ecole Louise de Bettignies à Dunkerque
Classe de CM1-CM2

Problématique : Les élèves ont pu choisir eux-mêmes le projet sur lequel ils souhaitaient travailler et ont voulu sensibiliser à la maltraitance faite aux animaux.

Projet : Réaliser une affiche et pouvoir communiquer via un article dans le journal de la ville.

Titre : La maltraitance animale

C’est suite à un vote auquel les élèves ont tous participé que la problématique du projet entrepreneurial de cette classe a été déterminé : la sensibilisation à la maltraitance animale. Ils ont ensuite décidé que le meilleur support pour exprimer leur message était une affiche et pourquoi pas des flyers, dans l’espoir que leur opinion soit exposée aux yeux du plus grand nombre.

Pour mettre en œuvre leur projet, les élèves ont rencontré un entrepreneur, Pascal, créateur d’une agence de communication, qui leur a expliqué comment construire une affiche et notamment comment choisir les couleurs, les polices d’écriture, les visuels ainsi que le slogan. Au tout début du projet, les élèves avaient tendance à vouloir mettre beaucoup trop d’informations sur leur affiche. Ils ont ensuite réalisé que la quantité n’était pas forcément synonyme de qualité et d’efficacité. C’est suite à un travail de réflexion collectif que la classe s’est arrêtée sur le slogan suivant « Abandonner c’est maltraiter et maltraiter c’est comme tuer. »

Quelques nouvelles du projet ! Après avoir participé au marché végétal de Dunkerque mais surtout suite à la rencontre avec une association qui a sensibilisé les élèves à la réduction des déchets, la classe a décidé de renoncer à l’impression de flyers. Et puis il y a aussi une excellente nouvelle ! Lors de la cérémonie de présentation de l’affiche, un élu de la ville de Dunkerque était présent et, séduit par le projet de ces jeunes entrepreneurs, il a accepté de prendre en charge le financement de l’impression de 20 affiches. Celles-ci seront installées dans des panneaux d’affichage la ville ! Mais pensez-vous que ces élèves vont s’arrêter là ? Bien sûr que non ! Leurs prochains objectifs : contacter la Voix du Nord, des SPA, des vétérinaires et des animaleries !

Ecole André Nita à Dunkerque

Classe de CM2

Problématique : Vivre ensemble et citoyenneté

Projet : Organiser une chasse au trésor

Titre : « Chasse au trésor citoyenne »

Ce projet est parti de l’interrogation de l’enseignante : « Quelle action pourrait-on mettre en place pour contribuer au mieux-vivre ensemble, à la fois dans l’école et dans le quartier, et favoriser les liens avec ses habitants ? ». Pour y répondre, les élèves ont eu envie d’organiser leur propre chasse au trésor. Mais attention, on ne parle pas de n’importe quelle chasse au trésor ! Axées sur des valeurs citoyennes, la chasse et ses épreuves ont été pensées sur le thème du respect de la nature et se voulaient être avant tout pédagogiques.

C’est avec l’aide de Pierrot, travaillant à la Maison de l’Environnement et ayant l’habitude d’intervenir dans des écoles, que la classe a préparé les différents ateliers qui allaient constituer leur chasse au trésor citoyenne. Ce qui était essentiel aux yeux de tous, c’était que chaque atelier ait un véritable sens vis-à-vis de leur idéologie environnementale.

C’est ainsi que le jour J, les quatre équipes qui étaient constituées d’élèves, de parents, de membres de BGE mais aussi de personnes de l’Education Nationale ont dû créer leur hôtel à insectes. Chaque hôtel a été construit à partir de matériaux recyclés comme des cagettes, des bouteilles de plastique découpées et des morceaux de bois. Les équipes devaient ensuite donner un nom à leur hôtel ! Un second atelier consistait à deviner, les yeux bandés et donc en recourant uniquement au sens du goût, le type d’herbe contenu dans un gobelet. Apprendre tout en s’amusant, c’est pour nous la formule magique de tout enseignement !

 Cette journée se termina par une très belle surprise organisée par l’association des parents d’élèves ! Depuis plusieurs semaines, les parents avaient fait le tour des commerçants du quartier qui, enthousiasmés par le projet, ont eu envie de participer à leur manière. Les parents se sont vu offrir des fruits et des légumes grâce auxquels ils ont pu préparer un délicieux goûter, dont chacun a pu profiter à la fin de la chasse au trésor ! Nous avons été particulièrement touchés par l’attention de ces parents, la bonté et la fierté pouvaient se lire sur leurs visages. Cette aventure e-kids n’était plus un simple projet de classe, c’était un projet collectif.

Et vous, à quoi ressemblera votre aventure entrepreneuriale ?

FacebookTwitterLinkedIn
Nos astuces pour motiver vos élèves de primaire

Nos astuces pour motiver vos élèves de primaire

Ce n’est certainement pas à vous que nous allons l’apprendre : captiver l’attention et maintenir la motivation des élèves non lire la suite

Pourquoi la pédagogie positive est-elle bénéfique pour les enseignants et les élèves d’école primaire ?

L’outil e-kids est amplement construit autour de la notion de pédagogie positive Nous pensons qu’une scolarité prenant en compte lire la suite

Apprendre autrement : e-kids, un outil pour introduire le jeu et la notion de plaisir dans vos pratiques

Quels souvenirs avez-vous conservés de vos années d’école Quelle que soit votre situation actuelle, vous avez vous aussi été un jour lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

.